2 Avril 2019

IMPACTS sur ta réussite : un projet issu d’une grande mobilisation

Dans l’ordre, on retrouve Xuân-Lan Vu, chef de service Communications et Communautés chez Rio Tinto, Roxanne Thibeault, présidente de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, Arianne Tremblay, présidente du gouvernement étudiant de l’école Curé-Hébert, Isabel Auclair, directrice du CRÉPAS, et René Simard, directeur de l’école Curé-Hébert.

 

Depuis le début de l’année scolaire 2018-2019, l’école secondaire Curé-Hébert offre le nouveau projet IMPACTS sur ta réussite. Les détails du projet ont été présentés lors d’une cérémonie en présence des différents partenaires.

L’encadrement des élèves a été complètement repensé dans le cadre du laboratoire d’innovation en persévérance scolaire Dans la mire du Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire (CRÉPAS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En effet, le projet est issu d’un partenariat entre l’école secondaire Curé-Hébert, le CRÉPAS, de Rio Tinto de même que de nombreuses organisations locales. Les quelque 350 élèves vivent une nouvelle approche d’encadrement axée sur le tutorat qui a vu le jour après plusieurs mois de réflexion et de travail.

Chaque lettre du mot IMPACTS a sa signification et illustre bien le projet : Innovation, Motivation, Partenariat, Apprentissages, Communication, Technologies, Suivi-soutien : « L’école secondaire Curé-Hébert réfléchissait depuis un certain temps sur les meilleures façons à prendre pour favoriser la réussite des élèves et surtout accroître leur motivation. Toute l’équipe-école s’est mobilisée afin de bien identifier nos forces et nos défis. L’objectif était de créer un projet où les besoins de tous les élèves, allant des performants aux démotivés, seraient comblés », explique le directeur de l’école secondaire Curé-Hébert, René Simard.

L’établissement s’est donc associé au Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire (CRÉPAS) du Saguenay—Lac-Saint-Jean qui développait en parallèle son projet de laboratoire d’innovation en persévérance scolaire, Dans la mire. Les deux visions allaient de pair. Le CRÉPAS offre donc à l’école Curé-Hébert un soutien personnalisé pour favoriser l’implantation des meilleures pratiques afin d’éventuellement pouvoir les exporter dans d’autres écoles.

Afin d’y arriver, il fallait absolument revoir l’horaire scolaire afin de dégager du temps de qualité pour les élèves. Les cours commencent 5 minutes plus tôt et la période du dîner est passée de 90 à 60 minutes. Tous les mardis et les jeudis, chaque élève rencontre son tuteur où un suivi de groupe et individuel sont faits. Également, deux fois par semaine, les lundis et mercredis, l’élève a accès à une période de 30 minutes pour du soutien académique où il peut participer à de la récupération selon les matières, à de l’aide au devoir ou à des études supervisées. Il a alors accès, au besoin, à tous les services de l’école, que ce soit les enseignants, les psychoéducateurs, la conseillère en orientation, les éducatrices spécialisées et plus encore.

La clé du succès d’un tel projet demeure la communication. C’est pourquoi le Guide en parcours scolaire (GPS) a été développé. Avec l’aide d’une application en ligne appelée SOI (Suivi, Observation, Intervention), les enseignants communiquent entre eux et avec les parents. « Les membres de l’équipe-école ont accès au GPS de chaque élève. C’est ce lien entre les différents intervenants qui communiquent entre eux qui permet d’améliorer les apprentissages. De plus, les parents sont les meilleurs partenaires de la réussite scolaire. Leur appui est essentiel et bien les informer permet d’atteindre cet objectif », souligne M. Simard.

Également, toutes les deux semaines, des activités d’enrichissement appelées PM+ sont organisées. Les élèves peuvent en profiter pour se mettre à niveau dans certaines matières, participer à des activités culturelles, sportives, scientifiques, entrepreneuriales ou à des activités et projets ponctuels. Par exemple, les élèves ont eu la chance de piloter des drones, de faire de la robotique, de prendre part à des stages en milieu de travail, de s’initier à certains sports et plus encore.

« Les PM+ sont une source de motivation pour plusieurs élèves. Elles permettent à l’élève de développer des compétences et de vivre des expériences significatives qui leur seront utiles lors de leur parcours scolaire. Cela les aide à devenir les citoyens de demain », précise René Simard.

Les élèves accueillent bien les changements effectués dans leur école. « L’école innove et le personnel de l’école y travaille fort pour que tout se passe bien. Je suis convaincu qu’ils visent tous à améliorer notre école. À l’école Curé-Hébert, on est comme une grande famille. On essaie plein de choses pour nous aider à mieux réussir et pour que la vie scolaire soit riche et stimulante », affirme Arianne Tremblay, présidente du conseil des élèves de l’école Curé-Hébert.

CRÉPAS

Isabel Auclair, directrice du CRÉPAS, a souligné l’engagement exceptionnel de tous les partenaires impliqués dans ce projet éminemment porteur : « Toutes les personnes sollicitées ont accepté l’invitation du CRÉPAS et leur nouvelle mission : collaborer pour créer, innover et inventer des pistes de solution pour favoriser la persévérance scolaire des élèves de l’école Curé-Hébert. Au fil des mois, de nombreux partenaires se sont alliés à la cause des membres du comité école-communauté. Tous collaborent à l’atteinte des objectifs fixés par le comité : accroître l’engagement scolaire des élèves et créer un milieu bienveillant », souligne-t-elle.

Plusieurs actions ont été mises en oeuvre, dont une expédition avec un groupe de jeunes et deux enseignants dans la réserve faunique des Laurentides, un projet d’embellissement par et pour les jeunes, le monitorage de l’engagement scolaire et l’implantation de périodes de tutorat pour tous les élèves.

Ce projet d’accompagnement représente une opportunité d’explorer et de mettre à l’essai des solutions nouvelles pour mieux soutenir les élèves de l’école Curé-Hébert. Les actions mises en oeuvre sont évaluées et les apprentissages réalisés sont documentés en vue d’un éventuel transfert vers d’autres milieux. Déjà, plusieurs retombées sont anticipées, notamment un coffre à outils destiné aux écoles secondaires qui souhaitent uniformiser l’encadrement offert à leurs élèves par les tuteurs est prévu.

La directrice du CRÉPAS a terminé son allocution en félicitant tous les acteurs, incluant les parents, qui contribuent à resserrer les mailles du filet de protection qui entoure les élèves. Prévenir l’abandon scolaire, c’est travailler, entre autres, à ce que tous les jeunes puissent trouver la motivation nécessaire pour persévérer et réussir. C’est aussi leur permettre de croire en leurs capacités, de nourrir leurs ambitions et de réaliser leurs rêves. Ensemble, poursuivons cette mobilisation et inventons un avenir meilleur pour nos jeunes.

Partenariat avec Rio Tinto

De par sa nature complexe, l’abandon des études implique que des acteurs de différents horizons partagent une vision commune de la problématique et des actions à entreprendre afin de le contrer. Le soutien financier de Rio Tinto est une marque de confiance significative et témoigne de la reconnaissance du modèle d’intervention développé depuis plus de 20 ans au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour lutter contre le décrochage scolaire.

« Nos jeunes, c’est notre avenir. Ce sont eux qui bâtiront nos sociétés et communautés de demain, d’où l’importance de travailler ensemble lorsqu’on parle d’éducation. Chez Rio Tinto, nous sommes impliqués à collaborer avec les experts du milieu et avec nos communautés pour encourager la persévérance scolaire. À titre de partenaire du CRÉPAS depuis sa création en 1996, nous sommes très heureux d’investir, via le Fonds Rio Tinto Aluminium Canada, un montant de 300 000 dollars sur trois ans pour le projet Dans la mire. Depuis le printemps 2017, ce projet permet de mobiliser des acteurs provenant de divers secteurs d’activité et d’expérimenter différentes approches favorisant la persévérance scolaire » indique Xuân-Lan Vu, chef de service Communications et Communautés chez Rio Tinto.